Rechercher

Lu Jong et Tog Chöd au Festival pour la Paix de Paris

Dernière mise à jour : 16 juin

Comment pouvons nous espérer un jour voir la paix sur notre planète, voir la paix entre les peuples, si nous ne parvenons pas à être en paix avec nous même ?


Faire la paix avec soi même consiste tout d'abord à prendre conscience que nous ne sommes pas en paix quoi que nous en pensions !


"Supposons que vous ayez prévu ce week-end d'aller à 300 km de chez vous. Vous avez loué le lieu, et super, c'était pas cher ! et en plus il y a une piscine ! incroyable ! Vous allez là bas ce week-end car vous allez assister à un évènement organisé par la petite ville adjacente, festival auquel vous rêviez de participer depuis des années ! Et cerise sur le gateau, vous allez y retrouver une amie d'enfance qui d'ordinaire vit très loin de chez vous. Vous commencez donc à préparer le week-end, autant intérieurement qu'extérieurement. Extérieurement, ok, vous avez trouvé le logement, réservé une table au restaurant du coin, celui dont tout le monde parle pour son authenticité, vous vous êtes racheté une nouvelle paire de basketts car celles de l'année dernière sont bien usées et que vous avez tous prévu de faire une après-midi de randonnée dans les gorges adjacentes. Intérieurement, vous y pensez souvent. Vous visualisez le restaurant, les gorges aux eaux bleues, la piscine donnant sur la chambre, ou la chambre donnant sur la piscine, etc... Vous avez vu les photos, mais vous rêvez déjà. Et vous pensez à votre amie, vous pensez aux discussions que vous allez avoir, etc, etc... Tout est là. Un vrai conte de fée.

Et cela vous fait tant de bien, que la journée au bureau, nous sommes lundi soir, était merveilleuse. Tout allait bien. C'était d'ailleurs étonnant car en principe, le lundi, c'est pas vraiment votre jour... la semaine arrive... longue... jusqu'à vendredi...

Mais là tout était merveilleux.

Mardi.

Mercredi.

Plus que 2 jours !!! ça y est ! ça va être génial.

Vendredi après-midi, problème de voiture. Le moteur fume. La dépanneuse arrive, vous êtes transportée avec elle au garage, et on vous informe que "désolés, mais tout sera géré lundi". "Non, pas de véhicule de remplacement possible car cela est arrivé en dessus du périmètre de prise en charge autour de votre domicile".


Ok, vous allez devoir reporter. Annuler. Reporter.


Observez maintenant ce qu'il se passe à l'intérieur de vous ?


Sérénité ? calme ? paix ? lâcher-prise ?

ou

Tension ? voire colère ? détresse ? énervement ? envie de tout envoyer balader ?


Quelle est l'émotion prioritaire ? soyez franc avec vous même. Allez au-delà de la couche "fière" disant "tout va bien".



Cet exemple est ensuite à étendre à toutes les situations de la vie :


"Le chauffe-eau qui tombe en panne en plein hiver. Le voisin qui lance la perceuse le dimanche matin où vous aviez prévu de faire la grasse matinée. Le chien du voisin qui a ouvert votre sac poubelle que vous aviez posé devant la porte juste pour 1heure, le temps de finir votre ménage et d'aller l'amener aux poubelles. Le chauffard qui vous coupe la route et en plus vous fait un mauvais signe tout en hurlant. Votre fils qui a encore séché un cours. Votre fille qui surfe inlassablement les réseaux sociaux au lieu de préparer son contrôle de maths. La boulangerie qui n'a plus de gateaux alors que vous deviez acheter le gateau d'anniversaire de votre mari et que vous avez perdu du temps au supermarché où il y avait d'une part beaucoup de monde et d'autre part vous avez parlé trop longtemps avec la copine rencontrée, arrivant ainsi trop tard à la boulangerie... ".


Bref, nous voyons combien il est facile d'entrer en confrontation avec nous-même.


Et que penser également de tout ce que nous entreprenons dans le but de nous détendre !

"Coucou, Stéphanie, ça te dit de venir faire du shopping samedi après-midi ? Mais là, mauvais jour, après avoir essayé 5 robes, 3 pantalons, vous réalisez que nous sommes en fin d'hiver, que vous avez pris 2 kilos sans vous en rendre compte, et que vous ne trouvez rien qui corresponde à l'image physique que vous avez de vous, revenant les mains vides, ou bien ayant dépensé des choses inutiles, compensatoires, et n'ayant au final pas trouvé la tenue idéalisée le matin même dans vos projets de shopping... frustration.. "


Nous devons donc d'abord prendre conscience que nous n'avons qu'une solution ! Nous considérer comme ayant une maladie, une maladie que l'on pourrait nommer la "maladie des pensées inutiles et instables générant une multitude d'émotions toujours plus inconfortables et attirant toujours plus de situations négatives"...


Et donc pour se guérir de cette maladie, nous avons besoin de faire la paix avec nous-même.

Une fois que nous aurons fait la paix avec nous-même, nous serons portés par de nouveaux souhaits, dénués d'attentes. De même, une fois que nous aurons fait la paix, nous accueillerons les obstacles avec bienveillance, dans le lâcher-prise, sans saisie intérieure.

Et si à nouveau nous étendons ces nouveaux états d'esprits à toutes les actions de la vie, nous constatons que la vie deviendra beaucoup plus sereine.


Les autres, quelles que soient les situations, ne seront plus des ennemis mais d'autres malades que nous essaieront d'aider.


Et c'est là que nous comprenons que faire la paix avec soi même et la voie pour faire la paix avec le monde. Ces valeurs de vivre ensemble sont les valeurs promues par le Bouddhisme et notamment par le Festival pour la Paix qui est organisé à Paris par le temple tibétain Kagyu Dzong.


Kagyu Dzong étant un monastère tibétain situé dans le parc de la Pagode de Vincennes, créé en 1985. Nombreux cours, conférences, expositions et cycles d'études y sont proposés.

Lama Gyourmé en est le responsable. Disciple proche de Son Éminence Khyabdje Kalou Rinpoché, il enseigne sur Paris depuis 1974. Et je suis sûre que beaucoup d'entre vous le connait à travers sa musique ! En effet, il a réalisé avec Jean-Philippe Rykyelen (pianiste) les albums "Souhaits pour l'Eveil", "Chants for Peace", ou encore "Voices of Light".


Donc pour finir cette petite page de mots, en cette année 2022, nous avons le plaisir de vous informer que nous participons à ce festival de la paix en proposant :

  • un stand d'information sur nos activités (voyages, cours en ligne, formations et cours sur Paris, etc...)

  • des cours découverte du LU JONG (samedi à 17h et dimanche à 16h - durée 1h30 pour chaque session)

  • des cours découverte du TOG CHOD (samedi 25 juin 14h et dimanche 25 juin 15h)


Pourquoi le Tog Chöd et le Lu Jong au festival pour la Paix ? tout simplement parce qu'elles sont les pratiques idéales pour entrer dans une démarche de transformation intérieure. Elles représentent en fait une manière bouddhiste de mettre le pied à l'étrier...



Retrouvez nous au prochain

festival pour la Paix de Paris du 25 au 26 juin 2022

à la Grande Pagode du bois de Vincennes