top of page
Rechercher

Développement du tourisme indien en Inde


Il fut un temps où...


Mes premiers séjours en Inde datent de quand j'étais enfant. J'avais dix ans et demi, le tourisme international se diffusait à travers les documentaires/conférences de "Connaissances du Monde", dans quelques salles obscures des banlieues de grandes villes. Parmi l'assistance, quelques férus de découvertes osaient faire le pas, acheter un billet, et partir vers ces contrées lointaines alors peu connues.


Mes parents décidèrent donc de commencer leurs pérégrinations avec l'Inde. Je me souviens que les sites touristiques étaient plutôt désertiques dans l'ensemble, peuplés de la population internationale en visite. Nous étions alors dans les années 70.


Dans les années 2000, alors que je passais une année en Inde, je constate un début d'engouement pour le tourisme de la part des Indiens.


Aujourd'hui, nous sommes en 2023 alors que j'écris ces lignes, en post-covid.

Et force est de constater que le tourisme indien explose littéralement.



Les chiffres


En 2021, le tourisme intérieur indien a augmenté de 11,05 %, passant de 610,21 millions à 677,63 millions de visiteurs !

Les principaux États en termes de visites nationales étaient le Tamil Nadu avec 115,33 millions, l'Uttar Pradesh avec 109,70 millions, l'Andhra Pradesh avec 93,27 millions et le Karnataka avec 81,33 millions.



Exemple d'infrastructures à repenser


Fin 2022, nous avons organisé un voyage-pèlerinage sur les pas du Bouddha et c'est avec étonnement et interrogation que j'ai pu constater que ce tourisme en essor est sur le point de déborder.


Déborder car les infrastructures ne peuvent assumer de flux massif soudain. Tout simplement.


Prenons un exemple et rendons nous sur le Pic des Vautours à Rajgir. Le lieu est célèbre car c'est ici que le Bouddha a prononcé son enseignement sur la Prajnaparamita à travers le soutra du coeur, un des textes les plus célèbres de la littérature bouddhiste.


Un premier télésiège avait été inauguré en 1969 mais cette installation de 1 km de long ne proposait que des sièges ne pouvant accueillir qu'une personne à la fois...

Il était donc urgent de faire quelque chose et c'est en 2021 que fût inauguré à ses côtés un télécabine 8 places transportant les pèlerins et curieux sur un dénivelé d'environ 400 mètres.

Un investissement de 19 crores c'est à dire d'environ 2,2 millions d'euros auprès du Railway India Technical and Economic Services Ltd (RITES), sollicité pour cette installation.


L'ancien télésiège et ses 101 sièges individuels, le plus ancien télésiège de l'Inde, va quant à lui obtenir le titre de patrimoine national.




Alors qu'en est il ?


Soyons honnêtes. Il est déjà "has been". Oui, je sais mes mots sont durs mais que dire d'une installation qui est déjà sur-exploitée et pour laquelle le pèlerin ou touriste doit faire deux heures de file d'attente seulement un an et demi après son ouverture...


Une fois sur place, le site est surpeuplé. Il ne reste plus un seul muret de libre pour s'assoir, les escaliers qui serpentent entre les stands des marchands du temple sont surchargés d'une foule qui se pressent et s'empresse, la superbe stupa blanche prise d'assaut par des curieux tournant dans tous les sens, virevoltant à la recherche du meilleur selfie ou de la meilleure pause...


Heureusement, pour le pratiquant bouddhiste qui vient, comme c'est le cas pour nous, afin de se connecter à l'enseignement du Bouddha, le site pour cela, ce lieu particulier où le Bouddha a enseigné, est bien heureusement à l'écart, pas indiqué, aussi la foule ne s'y aventure pas et le site reste authentique, permettant la méditation.


Mais que penser des années à venir ?

11 % de croissance en 2021.

Les chiffres 2022 ne sont pas encore sortis.

Qu'en sera t'il des chiffres 2023, 2024, 2025 ?


A Agra, les touristes font des pauses ridicules pinçant de leurs doigts le Taj Mahal...

A Lumbini, nous avons vu le panneau indiquant qu'il était interdit de faire des "tik tok" ! un panneau ayant dû être installé afin de mettre fin aux déviances...


Le gouvernement a lancé de gros investissements pour développer le tourisme. Les autoroutes creusent leur chemin dans toutes les directions, rasant maisons et édifices sur leur passage, ce qui sera l'objet d'un prochain article.

Les sites bouddhistes engagent de nombreux travaux d'excavation ce qui sera également l'objet d'un article dans ce blog.


Mais comment gérer cet afflux massif de touristes ?

Comment gérer les files d'attente interminables ?

Comment gérer les commodités telles que des toilettes ?

Comment gérer les déchets jetés à tout venant ?

Comment gérer les déviances à venir de type graffitis et autres fantaisies à valider sur les réseaux ?


Beaucoup de questions et d'inquiétudes face à une explosion qui bien sûr apporte du bon puisque d'un autre côté, ce sont pas moins de 32.1 millions d'emploi qui ont bénéficié de ce tourisme en 2021.


Force est de constater que l'Inde vient de prendre le virage de la modernité et que de nombreux challenges vont se présenter.


Heureusement tout visiteur prend rapidement conscience de la force exceptionnelle du peuple indien en terme d'adaptation et de capacité au changement aussi je reste confiante sur le fait que les solutions seront trouvées et appliquées pour permettre un essor légitime intégrant éthique, écologie et logistique.












Comentarios


--> Les formations de professeurs sont données à partir de 1 personne. Kathy, Aurore et Mickael sont dans la formation de professeur de Lu Jong 1 ayant lieu de Février à Juillet 2024. Pour les rejoindre d'ici début mai (possibilité de placer des créneaux horaires sur mars avril et mai) ou démarrer une nouvelle formation dès 1 personne, Infos ici.
--> Johnathan revient faire le dernier stage de la formation de Tog Chöd à Chamonix fin Juin 2024. Vénérable Oser démarre la formation de professeurs de Tog Chöd avec le premier stage en présentiel en Juin à Chamonix et est déjà en train de s'impregner de la théorie à travers l'accès à l'extranet en ligne. Pour intégrer cette formation (possible jusqu'à fin mai), c'est par ici.    La formation suivante de Top Chod démarrera peut être en juin 2027 (ou peut etre 2025 ou 2026), à suivre...

--> Un week end découverte du Tog ChOd est proposé à tous fin Juin ! Infos ici 

--> Pour les formations à l'international (modules B des formations Lu Jong ou Tog Chöd), nous serons au Cambodge en Avril puis au nord de la Thailande en Mai et Juin, à Chamonix de juillet à septembre, à Tenerife en Octobre, au Népal début Novembre 2024, et sur l'Ile de la Réunion en Janvier 2025. Et last minute... le voyage Kora du Kailash aura lieu mi 2026 (le précédent était en 2018...), mais sera réservé aux anciens élèves ou anciens participants d'au moins un voyage avec nous ! donc si vous souhaitez organiser une retraite ou une formation sur ces lieux,  contactez nous !

bottom of page