top of page
Rechercher

Dès Varanasi, un voyage initié sous l'essence du changement

Le voyage c'est le changement.

C'est bien connu.


Et c'est pour cela que nous vous emmenons en voyage !

Des voyagistes, il y en a partout.

De notre côté, nous organisons les voyages afin que vous puissiez comprendre l'intérêt à accueillir le changement à bras ouverts, quel qu'il soit.


Très souvent, nos voyages sont rythmés par des changements afin de suivre des enseignements imprévus, ou d'assister à une cérémonie découverte au fil de la route.


Après concertation, nous prenons la nouvelle direction et nous adaptons donc à ces modifications qui amènent des souvenirs exceptionnels.


En cette fin d'année 2022, alors que le Covid nous avait cloué au sol pendant quelques années, nous voila donc repartis sous une nouvelle forme de voyage puisque désormais nous sommes 2 à encadrer chaque voyage.


Cette relance des voyages s'est donc déroulée sur les pas du Bouddha, de l'Inde au Népal, puis jusqu'à Bodhgaya pour rejoindre Sa Sainteté le Dalaï Lama.


L'expérience a montré que chaque fois que l'on vient sur un lieu où l'énergie est très haute, tel que le mont Kailash ou Bodhgaya par exemple, rien que le fait d'arriver sur place peut être source de challenges.


En 2017, pour un Kalachakra à Bodhgaya, j'ai vu un couple arriver avec 2 jours de retard, après avoir fait nombreuses escales supplémentaires, gênés par un brouillard consistant posé sur le nord de l'Inde.


En 2018, ce ne sont que 2 participantes qui ont réussit à s'organiser et me rejoindre pour faire la Kora du mont Kailash. Mais quelques heures avant d'atterrir à Lhassa, nous devions encore faire preuve de patience pour l'obtention du précieux sésame nous autorisant à y aller.


En cette année 2022, tout a commencé par les visas. Nous étions tous partis sur des e-visas, ce qui est la logique, mais en dernière minute, une personne de l'ambassade d'Inde nous dit "interdiction de revenir du Népal à l'Inde avec un e-visa". Pourtant nous aurions bien un tampon apposé sur notre passeport à notre arrivée à Delhi quelques jours avant de nous rendre au Népal, et indiquant que nous sommes autorisés à faire plusieurs sorties / entrées... Bref, dans le doute, nous renvoyons nos passeports, et rajoutons un visa-papier sur passeport... Passeports qui nous reviennent 24 à 48h avant les envols... oh oh ! là nous travaillons notre confiance intérieure... Pour la petite histoire, certains d'entre nous décident de ne pas le faire, de partir avec leur e-visas, et prouveront ainsi qu'ils avaient raison et que l'employé de l'ambassade de l'Inde s'était trompé...


Le jour J, tout le monde arrive à l'heure à Varanasi, tous les vols se sont enchainés à merveille. Superbe !

Toutefois, un malheureux évènement surgit le soir de leur arrivée, entrainant quelques adaptations.

En effet, Geshe Urgyan Tsering qui devait nous accompagner, fait une crise d'épilepsie alors que nous venons d'entrer dans un monastère, et se blesse en cognant fortement la tête au sol. L'instant est intense. Au début, il est couché, inerte, à plat ventre, face contre le sol. Je le retourne en pls, découvrant le sang qui coule de son nez, et son corps qui entame des convulsions.

Rapidement les moines interviennent et m'éloigne, alors qu'il est inconscient, ils utilisent leur méthode, l'assoie, celui-ci automatiquement, alors qu'il n'est pas mentalement ici, se positionne en posture jambes croisées, instinctivement. Les minutes passent, son dos est massé, et après une bonne vingtaine de minutes, il revient. Pas complètement, mais il revient. Ouf.

Plus tard dans la nuit, Urgyen et moi même l'amenons dans un hopital. Trop petit. Juste 4 à 5 lits. 1 docteur. Il nous dit tout va bien et nous renvoie à l'hotel après avoir facturé quelques médicaments.

Après une nouvelle crise épileptique, nous repartons dans la nuit vers un autre hopital. Plus grand. Une douzaine de lits. Une dizaine de personnes assistent à la consultation (le chauffeur de taxi, le voisin, le passant, etc...). Nous payons les médicaments et il est installé dans un lit, sous perfusion.


Au matin, je pars avec les participants du voyage visiter Sarnath et donner l'enseignement que Geshela devait amener sur la 1ère des quatre nobles vérités puis enchainer sur quelques exercices de souffle et de méditation.


Pendant ce temps, Urgyen part le chercher car l'hopital ne souhaite pas le garder, celui-ci cherchant de toute façon à quitter les lieux, et l'amène dans un autre hopital pour effectuer un scanner. Le scanner montre que malgré le fait que Geshe est toujours secoué dans le sens où il n'est pas complètement là mentalement, il n'y a qu'un nez cassé. Ouf. Nous avions très peur qu'il y ait eut une commotion cérébrale. C'est donc un soulagement. Toutefois les médecins demandent à ce qu'il se repose.


Nous apprenons alors que des membres de sa famille viennent d'arriver à Bodhgaya pour assister prochainement aux enseignements de Sa Sainteté. Urgyen organise donc un taxi pour les amener tous 2 jusqu'à Bodhgaya. Ils partent à 16h, arrivent sur place vers 23h. Aussitôt déposé, Urgyen reprend la route en sens inverse, pour rejoindre l'hôtel à 5h30 du matin.


De mon côté j'avais présenté aux participants plusieurs options :

  • il était prévu de visiter Sarnath le matin, puis Varanasi l'après-midi et en soirée, puis jour 2 route jusqu'à Lucknow, jour 3 route vers Shravasti où l'on s'arrête pour visiter puis roulons jusqu'à Lumbini

  • nous visitons Sarnath et passons l'après-midi tranquille, jour 2 en fin de matinée nous rejoignons Varanasi, jour 3 nous roulons jusqu'à Shravasti, le visitons, puis nous roulons jusqu'à Lumbini.

  • nous visitons Sarnath, jour 2 nous partons sur Lucknow, jour 3 Shravasti et Lumbini, ce qui veut dire que nous ne visitons plus Varanasi.

Tout le monde s'est rallié sur la 2ème solution. Plus dure sur le 3ème jour car nous sommes partis à 5h du matin, et arrivés le soir vers 22h, mais cela a permis de profiter de Shravasti, sans omettre la découverte merveilleuse de Varanasi ! Varanasi l'incontournable ! nombreuses agences de voyage décident de l'éliminer des circuits mais toute personne interessée par le Bouddhisme doit prendre conscience de 2 points : la souffrance et la mort. Sarnath est le lieu par excellence pour amener l'enseignement sur la Souffrance, en lien avec la 1ère noble vérité. Varanasi est le lieu par excellence pour amener l'enseignement sur la mort.


Le voyage s'est ensuite poursuivi sans modifications d'agenda. A partir de Lumbini, nous étions à nouveau en lien avec le planning initial.


Ceci pour dire que quoi qu'il arrive, il est important de ne pas entrer dans un esprit défaitiste, de vivre l'instant, et de mettre tout en oeuvre pour que les choses se fassent.


Cette règle est très simple, logique, évidente direz vous, pourtant combien de fois nous ne l'appliquons pas dans nos vies.


Qu'est ce qui nous bloque ? très souvent, on retrouve "l'attachement à ce que nous avions décidé" et "la peur d'entrer dans un environnement temporel et organisationnel inconnu".

La peur, le doute, l'attachement sont nos ralentisseurs. Ils nous empêchent de prendre les bonnes décisions. Ils nous empêchent de mettre l'action en mouvement. ILs nous empêchent d'avancer.


Je vous laisse donc méditer sur ces aspects. Reprenez certains moments de vos vies, essayez d'aller dans le pourquoi et comment... Tirez en vos leçons pour appliquer les bonnes méthodes dans le futur.


La principale est de "lâcher-prise". Lâcher-prise sur la solidité de ce qui a été dit, planifié, organisé. Telle situation planifiée ne fonctionne pas ? Ok, alors je regarde tout de suite, sans appréhension et en pleine ouverture vers les autres solutions et je m'y dirige en engageant toute mon énergie.


Plus vous agirez ainsi, plus la vie sera facile. Vous serez ainsi à même de faire face aux imprévus de manière plus légère.

Le monde est en grands changements : équilibres financiers entre les différentes zones du monde, changement climatique, ressources, flux migratoires, ....

Plus vous lâcherez plus, plus vous ondulerez avec fluidité à travers les changements que le monde va nous offrir.


Voili voila pour aujourd'hui !

Et voici quelques photos de Varanasi !

Vous n'avez plus qu'à vous décider et nous rejoindre !



Comments


--> Les formations de professeurs sont données à partir de 1 personne. Kathy, Aurore et Mickael sont dans la formation de professeur de Lu Jong 1 ayant lieu de Février à Juillet 2024. Pour les rejoindre d'ici début mai (possibilité de placer des créneaux horaires sur mars avril et mai) ou démarrer une nouvelle formation dès 1 personne, Infos ici.
--> Johnathan revient faire le dernier stage de la formation de Tog Chöd à Chamonix fin Juin 2024. Vénérable Oser démarre la formation de professeurs de Tog Chöd avec le premier stage en présentiel en Juin à Chamonix et est déjà en train de s'impregner de la théorie à travers l'accès à l'extranet en ligne. Pour intégrer cette formation (possible jusqu'à fin mai), c'est par ici.    La formation suivante de Top Chod démarrera peut être en juin 2027 (ou peut etre 2025 ou 2026), à suivre...

--> Un week end découverte du Tog ChOd est proposé à tous fin Juin ! Infos ici 

--> Pour les formations à l'international (modules B des formations Lu Jong ou Tog Chöd), nous serons au Cambodge en Avril puis au nord de la Thailande en Mai et Juin, à Chamonix de juillet à septembre, à Tenerife en Octobre, au Népal début Novembre 2024, et sur l'Ile de la Réunion en Janvier 2025. Et last minute... le voyage Kora du Kailash aura lieu mi 2026 (le précédent était en 2018...), mais sera réservé aux anciens élèves ou anciens participants d'au moins un voyage avec nous ! donc si vous souhaitez organiser une retraite ou une formation sur ces lieux,  contactez nous !

bottom of page