top of page
Rechercher

Chine, Tibet, Inde, à chacun son yoga



Hé oui ! rendons à César ce qui appartient à César et cessons de poser du "tibétain" sur tout et n'importe quoi.

Encore hier, je tombais sur des connes d'encens dits tibétains, dans la même lignée que les bols chantants soit-disant tibétains, que le reiki tibétain affichant des symboles et une logique qui n'a rien à voir avec la vrai pratique de soin par l'imposition des mains qui est pratiquée dans le milieu yogique tibétain, ou encore les 5 tibétains, ces fameux mouvements dont la théorie est 100 % basée sur le système yogique indien et non pas celui expliqué dans le système tibétain, lesquels ne sont bien sûr reconnus par aucun maître tibétain.


La liste est longue, aujourd'hui je ne m'étalerai pas dessus, vous pouvez déjà retrouver un article sur les soit-disants bols chantants "dits tibétains" sur ce blog, et d'autres articles viendront plus tard approfondir ces autres faux-tibétains.



Donc aujourd'hui, faisons simple, et simplement logique !


Si vous êtes attiré par les divinités indiennes, alors rapprochez vous des yogas indiens et de la médecine Ayurvédique afin de parler de Doshas, de Nadis, de 7 chakras, de pranayama afin d'intégrer une approche de développement intérieur corps et esprit à travers une sagesse indienne de mouvements, de souffle, de pratiques méditatives, de diététique, en cohérence avec cet univers indien.


Si vous êtes plutôt attiré par les mystères de la Sagesse de la Chine Ancienne, du Taoïsme, du Confucianisme et du Bouddhisme Chinois, vous serez comblé par la pratique du Gi Qong, du Tai Chi et des nombreuses autres techniques de mouvements inhérentes à la médecine traditionnelle Chinoise. L'enseignement pourra être rapproché de la Diététique Chinoise, de l'acupuncture, etc...


Si vous êtes captivé par les monastères tibétains et leurs nombreuses déités, les mandalas de sable éphémères aux 1000 couleurs, les récits de vies éveillées à travers Milarepa, Padmasambhava, Tilopa, Naropa, Shantideva, Dharmakīrti et bien d'autres, alors n'hésitez pas, découvrez les yogas tibétains qui permettent d'unir la Médecine tibétaine et le Bouddhisme tibétain dans une compréhension unifiée et merveilleuse.



Restons equanime


Bien sûr, le but de cet article n'est pas du tout de dire l'un est mieux que l'autre.


Mais plutôt de dire que :


  • lorsque nous parlons de Chi, de Prana, de Mana, ou de Lung, nous parlons des mêmes choses, mais chaque univers, indien, chinois ou tibétain, a sa méthode propre, ses mots, son esprit, et donc il est toujours préférable, pour qui veut aller en profondeur, dans un but spirituel, de chausser 2 sabots identiques que de mettre un sabot à droite et un talon haut à gauche. Bien sûr dans ce dernier cas, vous pourrez toujours parcourir le chemin, mais il est évident que ça sera un peu plus difficile et plus long, d'autant plus qu'il vous faudra décoder que Nadi = Tsa, ou que que Tsakhor = Chakra. L'exemple est facile, mais si l'on commence à décortiquer le fonctionnement de l'esprit ou à parler des deux réalités, l'ultime et la conventionnelle, il est évident que tout va devenir compliqué si cela est constamment entrecroisé avec les autres traditions. Au final, il y a un fort risque de ne comprendre rien du tout et de gaspiller son temps alors que la vie passe si vite, est si courte, pour qui veut cheminer sur la voie de l'éveil.


  • toutes ces pratiques de mouvements font partie d'un système spirituel et holistique donc global, propre à chacune. Cela veut dire que vous pouvez bien sûr aborder toutes ces pratiques de méditations en mouvement en tant que simple activité de bien être, il y aura bien sûr des bénéfices physiques, mais il serait dommage de ne pas utiliser les atouts spirituels qu'elles peuvent apporter lorsqu'elles sont présentées dans leur globalité. Si vous les associez à l'univers dont elles découlent, elles ont le potentiel de vous permettre de vous transformer intérieurement car vous pourrez aller plus loin et les pratiquer de manière intérieure. Et ainsi votre pratique intérieure habituelle bénéficiera de ce tout et deviendra plus profonde ! Je vois souvent de gens s'affichant sur les réseaux sociaux sous des "noms tibétains", indiquant ainsi qu'à priori elles ont pris refuge dans le Bouddhisme, suivent des enseignements, méditent, etc... et pourtant ne cessent de pleurer ou de se plaindre ou de manquer de respect ou encore d'être vulgaires voire agressives sans parler de ceux qui mélangent tout, les anges intègrent le Bouddhisme et l'on parle d'âme... Et là je m'interroge. Qu'est ce qui ne fonctionne pas ? Ne serait-ce pas dû à un manque de compréhension du fait d'un manque de vision globale laquelle ne peut se développer que lorsque l'on entend l'enseignement venant des différentes branches, mais branches du même arbre ?


Voila donc matière à réflexion...



Parlons donc de yoga tibétain


Bien entendu, je pourrais vous parler de yogas indiens ou de Gi Qong, mais je n'y connais rien et je ne veux surtout pas m'y plonger, préférant utiliser mes neurones pour toujours plus étudier à travers le Mahayana, le Tantrayana et la Médecine Tibétaine.


Et de manière plus concrète, je vous invite simplement à faire le pas, à essayer.

Le Lu Jong ne vous mordra pas.

Moi non plus.

Et vous ne serez pas non plus transformé(e) en déité courroucée.

Vous n'aurez qu'à y gagner.



Le Lu Jong est une pratique issue de la Médecine Tibétaine, entièrement adaptée à nos emplois du temps surchargés et à nos corps engourdis par trop d'heures de bureau, dans la voiture, sur le canapé.

Nul n'est besoin de revenir ici sur tous les bienfaits et avantages du Lu Jong, j'ai déjà développé à travers plusieurs articles ou directement dans la présentation des pratiques.


Un yoga de guérison du corps et de l'esprit


La médecine fait partie des d'une des 5 sciences majeures du Bouddhisme alors pourquoi pas utiliser un yoga de guérison issu de la médecine tibétaine, utilisant ses appellations, ses explications et ses concepts ?


C'est en effet là un moyen d'aller plus en profondeur dans la compréhension des enseignements bouddhistes.


J'entends souvent des Bouddhistes dire "dans le Mahayana, on ne parle pas des canaux, du corps subtil, etc... car c'est réservé au Tantrayana". Pourquoi ? "parce que c'est dangereux".


Cette approche est réellement dommage car ne pas parler des canaux et du corps subtil, cela veut dire renier toute la médecine qui pourtant fait bien partie du Bouddhisme ! et la médecine n'est pas dangereuse ! la médecine tibétaine est une science très profonde, forte de résultats, et apportant une compréhension logique, méthodique, et scientifique de nos corps.


Quand nous enseignons le Lu Jong, nous amenons un enseignement pratique à travers des mouvements, un travail du souffle, de la méditation, mais également un enseignement théorique lequel délivre des compréhensions sur la relation entre le corps et l'esprit, à travers le bouddhisme et à travers la médecine tibétaine.


Cela vous permet de mieux comprendre qui vous êtes, pourquoi vous fonctionnez de telle ou telle manière, pourquoi votre corps manque d'énergie. Vous découvrez la relation qui permet de transformer l'esprit en utilisant le corps et vous comprenez comment le corps participe à cette transformation de l'esprit. Cette démarche permet d'approfondir la pratique méditative que vous pourriez déjà avoir auprès d'un maitre et permet d'améliorer considérablement la santé générale et le quotidien tant physiquement qu'en terme d'appréciation de l'instant présent puisque corps et esprit sont intrinsèquement liés !


L'appréciation de l'instant présent au sein des difficultés de la vie deviendra votre meilleur allié pour des journées où la joie prendra le dessus sur les craintes alors que le corps sera plus léger, plus souple, plus radieux, plus agréable intérieurement.


En ces temps de changements et de difficultés au niveau mondiale, rien de mieux donc que d'aborder une pratique complète qui vous permettre d'être bien.

Réellement bien. Intérieurement, physiquement.



Alors à bientôt sur un cours, en ligne ou en présentiel sur Paris ou Martigny (Valais suisse), une retraite (en France, en Suisse ou à ailleurs), un voyage (les prochains, en 2023, sont organisés durant des évènements bouddhistes... !!), une formation de professeur (hé oui, vous aussi vous pouvez entrer dans cet univers pour le transmettre !!!).


Comments


--> Les formations de professeurs sont données à partir de 1 personne. Kathy, Aurore et Mickael sont dans la formation de professeur de Lu Jong 1 ayant lieu de Février à Juillet 2024. Pour les rejoindre d'ici début mai (possibilité de placer des créneaux horaires sur mars avril et mai) ou démarrer une nouvelle formation dès 1 personne, Infos ici.
--> Johnathan revient faire le dernier stage de la formation de Tog Chöd à Chamonix fin Juin 2024. Vénérable Oser démarre la formation de professeurs de Tog Chöd avec le premier stage en présentiel en Juin à Chamonix et est déjà en train de s'impregner de la théorie à travers l'accès à l'extranet en ligne. Pour intégrer cette formation (possible jusqu'à fin mai), c'est par ici.    La formation suivante de Top Chod démarrera peut être en juin 2027 (ou peut etre 2025 ou 2026), à suivre...

--> Un week end découverte du Tog ChOd est proposé à tous fin Juin ! Infos ici 

--> Pour les formations à l'international (modules B des formations Lu Jong ou Tog Chöd), nous serons au Cambodge en Avril puis au nord de la Thailande en Mai et Juin, à Chamonix de juillet à septembre, à Tenerife en Octobre, au Népal début Novembre 2024, et sur l'Ile de la Réunion en Janvier 2025. Et last minute... le voyage Kora du Kailash aura lieu mi 2026 (le précédent était en 2018...), mais sera réservé aux anciens élèves ou anciens participants d'au moins un voyage avec nous ! donc si vous souhaitez organiser une retraite ou une formation sur ces lieux,  contactez nous !

bottom of page